Conférence régionale à Strasbourg

Le 8 octobre à Strasbourg (France) une conférence régionale sur le soutien et la préservation de la langue russe à l'extérieur de la Russie s'est tenue avec un grand succès. Il a été organisé par le Département des relations économiques extérieures et internationales du gouvernement de Moscou, le Centre de coopération internationale de Moscou, le Consulat général de Russie à Strasbourg, l'Association de la culture russe de Strasbourg et le Centre d'éducation et d'édition Zlatoust._cc781905- 5cde-3194-bb3b-136bad5cf58d_

8 октября в Страсбурге (Франция) с большим успехом прошла региональная конференция по поддержке и сохранению русского языка вне России. Ее организаторами выступили Департамент внешнеэкономических и международных связей Правительства Москвы, Московский центр международного сотрудничества, Генеральное консульство России в Страсбурге, Ассоциация русской культуры Страсбурга и Учебно-издательский центр «Златоуст». 

https://plus.google.com/u/1/collecti

Si la capitale alsacienne a accueilli plus d'une fois des russophones européens, ses initiateurs ont réussi pour la première fois à réunir un public aussi représentatif : plus de 90 participants venus de France, de Suisse, d'Allemagne, de Russie, d'Irlande et de Finlande ont pris part à la conférence. Parmi eux se trouvaient des représentants  d'institutions étrangères russes et d'organisations publiques de compatriotes, de scientifiques et d'enseignants, d'éditeurs et d'enseignants d'écoles étrangères russes. Le caractère interdisciplinaire de la réunion de Strasbourg, l'invitation d'experts de premier plan ont assuré son efficacité.

L'importance d'organiser de tels événements en tant qu'outil de soft power, qui est de plus en plus pertinent dans la situation politique actuelle, a été soulignée dans les discours de bienvenue du Représentant permanent de la Fédération de Russie auprès du Conseil de l'Europe I.D. Soltanovsky et vice-consul de la Fédération de Russie à Strasbourg D.A. Turygin.

Председатель Координационного совета российских соотечественников во Франции Г.А. Шепелев познакомил собравшихся с текущими проектами КСРС. Пленарные докладчики затронули широкий спектр вопросов, связанных с функционированием русского языка в регионе: языковой ситуации  и специфике преподавания русского языка в Женевском отделении ООН и структурах Совета Европы, особенностям обучения билингвов вне языковой среды и тестированию уровня их речевого развития, использованию в обучении языку и культуре художественных проектов, современной подростковой литературы, а также новым технологиям повышения квалификации преподавателей, языковым стажировкам как способу приобщения молодежи к русской культуре, издательским стратегиям в отборе и подготовке учебных пособий по русскому языку как второму.Темы пленарного заседания получили дальнейшее развитие в выступлениях специалистов на трех секциях, посвященных особенностям изучения русского языка вне языковой среды, новым технологиям в обучении РКИ и созданию благоприятных условий для освоения языка.

После завершения пленарного заседания участники смогли воспользоваться открытым микрофоном, чтобы получить экспресс-консультации по методическим вопросам, а также рассказать об актуальных проблемах с изучением русского языка, с получением российского образования детьми соотечественников, в том числе не имеющих российского гражданства. Вновь поднимался  актуальный вопрос о придании русскому языку статуса языка национального меньшинства в Евросоюзе. 

La nécessité de coordonner le travail de diverses structures pour soutenir et promouvoir la langue et la culture russes a été soulignée dans le discours du directeur du Centre russe pour la science et la culture à Paris E.V. Solotsinskaïa. Président du Conseil de coordination des compatriotes russes en France G.A. Shepelev a présenté aux participants les projets en cours du KSRS. Les conférenciers pléniers ont abordé un large éventail de questions liées au fonctionnement de la langue russe dans la région : la situation linguistique  et les spécificités de l'enseignement de la langue russe au bureau de Genève de l'ONU et du structures du Conseil de l'Europe, les particularités de l'enseignement des bilingues en dehors de l'environnement linguistique et le test de leur niveau de développement de la parole, l'utilisation de projets artistiques dans l'enseignement de la langue et de la culture, la littérature moderne pour adolescents, ainsi que les nouvelles technologies pour améliorer les qualifications des enseignants, stages de langue comme moyen de familiariser les jeunes avec la culture russe, stratégies de publication dans la sélection et la préparation de manuels en russe comme langue seconde. Les sujets de la session plénière ont été développés dans les discours de spécialistes de trois sections consacrées aux particularités de l'apprentissage de la langue russe en dehors de l'environnement linguistique, aux nouvelles technologies dans l'enseignement du russe comme langue étrangère et à la création de conditions favorables à l'apprentissage de la langue.

Après la fin de la session plénière, les participants ont pu utiliser le microphone ouvert pour obtenir des conseils express sur des questions méthodologiques, ainsi que pour parler des problèmes actuels liés à l'étude de la langue russe, avec l'acquisition de l'éducation russe par les enfants de compatriotes , y compris ceux qui n'ont pas la nationalité russe. A nouveau soulevé  la question d'actualité de donner à la langue russe le statut de langue minoritaire nationale dans l'Union européenne. Selon les experts qui se sont exprimés, les perspectives de sa décision positive dans les structures de l'UE ont considérablement diminué ces derniers temps.

La conférence comprenait également une exposition de livres, des ateliers de visite et des consultations pour les enseignants et les parents sur la base du Centre d'éducation et de développement "Rainbow" de l'Association de la culture russe à Strasbourg.

Lors de la cérémonie de clôture, des mots de gratitude ont été exprimés à plusieurs reprises aux organisateurs et aux experts pour l'opportunité de se familiariser à la fois avec les dernières recherches scientifiques dans le domaine de l'enseignement des langues étrangères et les résultats du travail fructueux des collègues praticiens, pour le le grand professionnalisme des intervenants et la préparation irréprochable de la conférence. La proposition d'organiser régulièrement de telles réunions de russophones, y compris à Strasbourg, a été soutenue, car l'expérience actuelle s'est avérée si efficace pour améliorer les qualifications des enseignants et des enseignants de la région, pour échanger des expériences et établir des contacts de travail avec des collègues .